Délégation APF de l'Hérault - Page 5

  • Les films accessibles - Multiplexe Odysseum

     

    gaumont-odysseum.jpg

     


    podcast

     

    Vous trouverez ici la liste des films en audiodescription et sous-titrés dans des salles accessibles au cinéma Gaumont Multiplexe à Odysseum pendant la semaine du 26 juillet au 1er août.

    Films en audiodescription :

    Gardiens de la galaxie 2 (sauf IMAX), Pirates des Caraïbes (sauf IMAX), Wonder Woman (sauf IMAX), La Momie (sauf IMAX), Everything Everything, Le grand méchant renard, Moi, moche et méchant 3, Spiderman, The Circle, La Colle, Sale gosse, Baby driver, Les As de la Jungle.

    Films sous-titrés :

    Baywatch Alerte A Malibu, Gardiens de la galaxie (sauf IMAX), Pirates des Caraïbes (sauf IMAX), Ce qui nous lie,  La Momie, Everything Everything, Transformers (sauf IMAX), Moi, moche et méchant 3, Le dernier vice-roi, The Circle, Dunkerque (sauf IMAX), La Colle, Sale gosse, Baby driver, Valerian, I Wish.

    Lire la suite

  • En 2024, Garches, "l'hôpital du handicap" va fermer

    en-2024-garches-l-hopital-du-handicap-va-fermer.jpg

    podcast

    Dans un souci de "cohérence", l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, établissement de référence dans le domaine du handicap, fermera ses portes en 2024. L'Assistance publique-hôpitaux de Paris transfère le centre à Boulogne-Billancourt. 

    En 2024, l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches (92) fermera définitivement ses portes, suite à une décision de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). Cet établissement, qui accueille des patients depuis les années 30, est un centre de référence dans le domaine du handicap ; il abrite, notamment,  un Centre d'essai des fauteuils roulants, initiative unique en Europe, qui permet de tester plus de 200 modèles (article en lien ci-dessous). Les services de l'établissement déménageront à l'hôpital Ambroise-Paré, situé à Boulogne-Billancourt (92). « Nous avons appris la nouvelle le 10 juillet, a confirmé un délégué syndical de la CFDT au quotidien Le Parisien. Nous n'avons pas beaucoup de détails pour l'instant. »

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr       

  • Dans le secteur du handicap, des opposants à Paris 2024

    Dans_le_secteur_du_handicap_des_opposants_a_Paris_2024.jpg


    podcast

     

    D'après un sondage du CIO, seulement 63% des Franciliens soutiennent la candidature de Paris aux JO de 2024. Parmi les opposants, certaines associations et personnes handicapées. Pour elles, les jeux pourraient ne pas être l’accélérateur d’accessibilité ni le coup de projecteur promis.

    Investissements à rentabilité controversée, préoccupation environnementale… L'opposition aux jeux olympiques est motivée par plusieurs raisons. Même sur le domaine plus précis du handicap, il y a matière à controverse : l’accessibilité autour du lieu d’organisation va-t-elle être améliorée ? Le coup de projecteur sur les jeux paralympiques aura-t-il de réelles retombées positives ? 

    « Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens » 

    Laurent Lejard, journaliste au magazine francophone du handicap Yanous, dénonçait dès février 2016 une dépense pharaonique en décalage total avec la situation économique difficile du pays et des collectivités locales. Surtout que les villes organisatrices tendent à dépasser leur budget : selon Le Monde, les JO de Tokyo sont prévus à 5,9 milliards d'euros coûteront entre 9,6 et 11,3 milliards. Les JO de Londres ont coûté près de 15 milliards, 10 de plus que prévu.

    Marie-Laure Darrigade, éducatrice spécialisée et responsable de la partie handicap du programme de la France Insoumise, souhaiterait investir directement dans l'accessibilité plutôt que dans deux semaines de jeux : « Je suis pour une ville de Paris accessible, je ne suis pas pour une ville de Paris olympique. Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens ». Le président de la République Emmanuel Macron se veut rassurant sur ce sujet, évoquant un plan budgétaire « extrêmement limité ».

    Lire la suite sur le site de Vivre FM

  • Les drôles de vacances à l’étranger de ces enfants handicapés et de leurs parents

    reeduc_faire-face.png


    podcast

     

    De nombreux parents d’enfants atteints d’handicaps moteur profitent de leurs vacances pour les faire bénéficier de soins à l’étranger. Selon eux, ils n’ont pas suffisamment de rééducation en France et les thérapies innovantes sont trop peu développées.

    Caroline Devos n’a pas choisi le lieu où elle allait passer ses vacances. Pour elle et sa fille Camille, atteinte d’infirmité motrice cérébrale (IMC), ce sera Godalp, en Pologne. Par nécessité. Car c’est là, dans cette petite ville située près de la frontière avec l’enclave russe de Kaliningrad, qu’est situé l’Institut Marzénia.

    Ce centre accueille des enfants handicapés venus y suivre un programme de rééducation intensif et pluridisciplinaire. Quatre heures par jour de Lokomat (photo de droite ci-dessus), kiné Bobath, équithérapie et balnéothérapie. Elle y a déjà effectué un premier séjour de deux semaines en avril, pendant les vacances de Pâques, après avoir subi une opération aux États-Unis, en février. « L’équilibre et la marche de ma fille se sont considérablement améliorés », se réjouit Caroline Devos.

    Lire la suite de l'article sur le site de Faire Face

  • Gratuité des accompagnateurs

    Logo_territoire_remasterise.png


    podcast

     

    Grâce à la mobilisation de nos adhérents APF sur le secteur du Bassin de Thau, les personnes à mobilité réduite ayant la nécessité d’être accompagnées pour leur trajet et utilisant le réseau de transport sétois T.A.T par les bus pourront, sur présentation de la carte d’invalidité avec la mention “Invalidité - besoin d’accompagnement”, faire bénéficier à l’accompagnant de la gratuité du trajet.

    La délégation APF de l’Hérault se réjouit de cette décision et remercie Monsieur François COMMEINHES Maire de Sète et Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau ainsi que Monsieur Norbert CHAPLIN, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau, Délégué à la Politique de Mobilité.