handicap

  • Révolution dans les prothèses : des modèles "intelligents" ?

    revolution-dans-les-protheses-des-modeles-intelligents-10099.jpg

     


    podcast

     

    Du nouveau dans le milieu des prothèses ? Le leader français Proteor, spécialisé dans l'orthopédie externe, et le groupe Ametra élaborent une nouvelle prothèse fémorale, à la fois mécanique, hydraulique et électronique... Le point sur cette innovation.

    Révolutionner les modèles de prothèse : c'est ce qu'entendent faire le groupe d'ingénierie Ametra et la société Proteor, spécialiste français de l'orthopédie externe, en travaillant conjointement sur la prothèse fémorale mécatronique genou-cheville-pied. À la fois mécanique, hydraulique et électronique, « elle constitue une innovation majeure sur le marché industriel médical ».

    Adaptée aux situations du quotidien

    L'objectif de cette initiative : développer un produit innovant sur le marché, « intelligent ». « Le fait de proposer une solution complète d'appareillage intégrant l'électronique permet notamment d'adapter le comportement de la prothèse aux différentes situations de la vie quotidienne : marche sur le plat, pentes, escaliers, quelle que soit la vitesse de marche », expliquent les initiateurs du projet dans un communiqué. « Cette première prothèse d'ensemble est un projet à la fois inédit et captivant, estime Guillaume, ingénieur d'études chez Ametra. Notre mission est d'apporter notre expertise et nos connaissances sur la production et les plans de montage. En somme, notre objectif est d'enlever toute ambiguïté sur la conception. »

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr 

  • Bon plan : ils revendent des aides techniques d'occas !

    revente-d-aides-techniques-d-occas.jpg


    podcast


    L'association "Envie autonomie" redonne vie aux aides techniques et équipements médicaux usagers. Une super option pour encourager l'autonomie à tout (petit) prix. Cette initiative solidaire née à Angers cherche s'étendre sur tout le territoire

    De nombreuses personnes peinent à s'équiper en matériel nécessaire pour compenser leur situation de handicap ou de perte d'autonomie. Dans le même temps, des équipements médicaux restent dans les placards ou finissent à la poubelle. Pourquoi ne pas leur offrir une seconde vie ?  Structure issue de l'économie sociale et solidaire, Envie Autonomie, basée dans le Maine-et-Loire, a donc décidé de mettre en place une offre d'équipements techniques pour tous. L'association collecte les aides techniques inutilisées pour les rénover et les proposer en seconde main, à petit prix.

    L'autonomie à tout (petit) prix

    À travers cette action vertueuse, l'association, qui emploie prioritairement des personnes exclues du monde du travail, propose une offre de matériel médical accessible à tous, organise un service de maintenance adéquats, tout en luttant contre le gaspillage du matériel médical. Ce projet innovant a été récompensé le 29 juin 2017 lors de la 10e édition des Prix Ocirp handicap dans la catégorie « Réalisations et partenariats territoriaux » (article en lien ci-dessous). « La quadrature du cercle est résolue ; le lien est fait entre entreprise, insertion, développement durable et handicap », a déclaré le jury durant la cérémonie.

    Lire la suite sur le site handicap.fr

  • Handi & capables, une campagne vise l'enseignement supérieur

    handi-et-cap.png

     

    podcast

    Suivre des études malgré le handicap est évidemment possible. Si le message paraît simple à faire passer, les préjugés persistent encore. Pour cette raison, l'asso "Hangagés" cible, fin juillet 2017, l'enseignement supérieur avec une campagne choc.

    Chef de projet, directeur commercial, ingénieur… Malgré leur handicap, Sonia, Nicolas et Rémi sont diplômés d'un master 2 et poursuivent une carrière professionnelle. Tous trois sont « Handi & Capables » et le proclament haut et fort sur la campagne d'affichage de l'association Hangagés (réseau d'entreprises mobilisées pour l'emploi des personnes handicapées), conçue par l'agence de communication Tell me the truffe. Un message fort et indispensable, à véhiculer partout, tant auprès des étudiants que des établissements d'enseignement supérieur. « Les mentalités évoluent plus lentement que la loi », estime l'association dans un communiqué publié le 25 juillet 2017. Aujourd'hui, seuls 25% des bacheliers en situation de handicap poursuivent leurs études.

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr

  • CdP - Réduction des APL de 5€ par mois

    logo_apf_standard.png

    podcast

     

    Le mardi 25 juillet 2017

     

    Communiqué de presse

     

    RÉDUCTION DES APL DE 5€ PAR MOIS :

    Une décision qui aggraverait la pauvreté des personnes

    en situation de handicap

     

    L’APF est particulièrement inquiète suite à l’annonce de la réduction de 5€ par mois des aides personnalisées pour le logement (APL) à partir du 1er octobre. Cette mesure injuste impacterait les ménages les plus modestes dont des centaines de milliers de personnes en situation de handicap et leurs proches.

    En effet, de nombreuses personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté : travailleurs pauvres, bénéficiaires de minimas sociaux (AAH ou RSA) ou de petites pensions d’invalidité.

    Diminuer ces aides de 5€ par mois à des personnes vivant déjà largement sous le seuil de pauvreté, c’est aggraver leur précarité et supprimer les maigres revalorisations de l’AAH et des pensions d’invalidité obtenues ces 3 dernières années.

    L’APF regrette cette mesure qui frappe sans distinction et, au final, impacte les ménages les plus modestes. L’association demande donc au gouvernement de cesser cette injustice et de lever cette menace pour les personnes en situation de handicap précaires.

    6,5 millions de personnes bénéficient des APL dont 80% ont des revenus inférieurs au SMIC. Il est inacceptable de pénaliser des personnes dont les ressources se situent sous le seuil de pauvreté, et parmi elles de nombreuses personnes en situation de handicap et leur famille.

    L’APF tient à rappeler que le précédent gouvernement avait décidé des mesures de protection vis-à-vis personnes en situation de handicap bénéficiaires de l'AAH en les excluant du périmètre de mise en œuvre des textes d'application de la réforme des APL, décidée en 2015.

    L’APF dénonce cette décision qui s’en prend aux plus pauvres. Les ménages modestes comptant des personnes en situation de handicap ne doivent pas être les victimes d'arbitrage budgétaires défavorables.

    APF.

  • En 2024, Garches, "l'hôpital du handicap" va fermer

    en-2024-garches-l-hopital-du-handicap-va-fermer.jpg

    podcast

    Dans un souci de "cohérence", l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, établissement de référence dans le domaine du handicap, fermera ses portes en 2024. L'Assistance publique-hôpitaux de Paris transfère le centre à Boulogne-Billancourt. 

    En 2024, l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches (92) fermera définitivement ses portes, suite à une décision de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). Cet établissement, qui accueille des patients depuis les années 30, est un centre de référence dans le domaine du handicap ; il abrite, notamment,  un Centre d'essai des fauteuils roulants, initiative unique en Europe, qui permet de tester plus de 200 modèles (article en lien ci-dessous). Les services de l'établissement déménageront à l'hôpital Ambroise-Paré, situé à Boulogne-Billancourt (92). « Nous avons appris la nouvelle le 10 juillet, a confirmé un délégué syndical de la CFDT au quotidien Le Parisien. Nous n'avons pas beaucoup de détails pour l'instant. »

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr