Articles Faire Face - Page 5

  • Être aidant, combien ça leur coûte ?

    etre_aidant_1.jpg


    podcast

    Accompagner au quotidien un proche dépendant n’est pas seulement un investissement personnel. C’est aussi une charge financière pour l’aidant. Le baromètre annuel de la Carac, mutuelle d’épargne et de retraite, tente une première estimation.

    Lire la suite

  • Une pétition en ligne pour la création d’un vrai ministère du handicap

    ministere_handicap.jpg

     


    podcast

     

    Lancée il y a une semaine sur Twitter, une nouvelle pétition en ligne revendique la création d’un «vrai ministère du handicap» dirigé par un ou une ministre en situation de handicap. Faire Face a passé un petit coup de fil à Patrick Touchot, son auteur, pour en savoir plus.

    Faire Face : Comment vous est venue l’idée de lancer cette pétition ?

    Patrick Touchot : En lisant une interview que Philippe Croizon a récemment donnée au Journal du Dimanche. Il y revendique l’existence d’un « vrai ministère transversal du handicap, pas un sous-secrétariat D’État dépendant du ministère de la Santé ». Il a raison.

    12 millions de citoyens en situation de handicap méritent un ministère dédié avec un vrai budget pour que les dossiers puissent avancer. Pas un secrétariat d’État sans réel pouvoir par rapport au ministère de tutelle.

    FF : Vous allez plus loin en réclamant un-e ministre handicapé-e. En quoi une personne en situation de handicap aurait-elle plus de légitimité qu’une personne valide ?

    P.T : Quelqu’un qui est concerné par le handicap parce qu’il le vit au quotidien sera plus crédible dans ses prises de position. Avec mon épouse, nous siégeons depuis des années avec des personnes valides à une commission accessibilité. Il y a une marche pour accéder à la salle de réunion. Les autres membres valides n’y avaient même pas prêté attention.

    pour signer la pétition cliquez ici change.org

    Retrouvez l’intégralité de l'article sur le site faireface.fr.

  • Guide fiscal des personnes en situation de handicap

    Guide-fiscal-2017-couverture.jpg


    podcast

     

    Entre mi-avril et début mai, la déclaration d’impôt arrive dans la boîte aux lettres. Le guide fiscal Faire Face 2017 de l'APF vous accompagne. La TVA, la taxe d’habitation, la redevance télé ou la manière de traiter les litiges avec l’administration fiscale y sont aussi détaillées.

    La date limite fixée par l’administration fiscale pour renvoyer votre déclaration papier est fixée au 17 mai avant minuit. Pour la déclaration en ligne, elle est obligatoire pour les contribuables dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 28 000 euros.

    La date limite dépend de votre département :

    • 23 mai 2017 avant minuit de 0 à 19
    • 30 mai 2017 avant minuit de 20 à 49 (y compris les départements de la Corse)
    • 6 juin avant minuit de 50 à 974/976

    Ce guide est compris dans l’abonnement au bi-média Faire Face (bimestriel + site) et vendu 2,90 euros pour les non abonnés. Suivre ce lien pour acheter ce guide.

  • Les allocataires de l’AAH sont 2 € moins pauvres à partir d'aujourd'hui

    2-euros-AAH-revalorisation-1er-avril-660x330.png


    podcast

     

    Le montant de l’AAH va augmenter de 2,26 €, le 1er avril. Depuis l’élection de François Hollande, en 2012, il n’aura été revalorisé que de 6,67 %.

    Zéro et des poussières. L’allocation aux adultes handicapés (AAH) va augmenter de 0,28 % le 1er avril. Tout comme l’ensemble des prestations sociales qui se voient appliquer le même régime sec. La traditionnelle hausse annuelle est en effet calée, de façon réglementaire, sur l’inflation constatée l’année précédente. En 2016, cette dernière a été limitée à 0,2 %. D’où cette augmentation famélique de 2,26 € par mois pour l’AAH, qui va donc passer de 808,46 € à 810,72 €. L’an passé, la hausse avait été encore moindre (+ 0,1 %), l’inflation ayant été nulle.

    Sarkozy plus généreux qu’Hollande

    Lire la suite sur le site de Faire Face

  • Camille Boillet, une créatrice de robes pour toutes les mariées

    camille-boillet-creatrice-de-robes-de-mariee-adaptees-au-handicap.jpg


    podcast

     

    Trouver sa robe de mariée rime souvent avec longue quête. Mais pour les femmes en fauteuil roulant, le parcours est encore plus compliqué. C’est pourquoi Camille Boillet  a décidé d’imaginer et créer des robes accessibles à toutes.

    Faire Face : Comment êtes-vous devenue couturière professionnelle ?

    Camille Boillet : Ma grand-mère s’occupait souvent des retouches des vêtements de ses enfants. Je l’observais, passionnée, pendant de longues heures. Un jour, j’avais 8 ans, elle m’a enseigné les bases de la couture.

    Ensuite, sur des chutes de tissus, je me suis entraînée à coudre des robes pour mes poupées. Mais, pendant toute ma scolarité, j’ai pensé que les études de couture n’étaient pas pour moi. Les écoles étaient trop onéreuses. Finalement, c’est mon professeur principal de 3ème qui a trouvé une formation en bac pro.

    FF : Pourquoi avoir décidé de concilier mode et accessibilité ?

    C.B : Parmi ma famille et mes amis, j’ai de nombreuses personnes en situation de handicap. Je les ai souvent vues avoir des soucis avec le choix de leurs vêtements.

    Un jour, j’ai rencontré la présidente de l’association Cover, le Collectif autour du vêtement ergonomique. Elle organisait une “Alter fashion Week” et m’a demandé de réaliser une robe de mariée adaptée à une femme en fauteuil roulant.

    Lire la suite sur le site de Faire Face