handicap - Page 4

  • Handi & capables, une campagne vise l'enseignement supérieur

    handi-et-cap.png

     

    podcast

    Suivre des études malgré le handicap est évidemment possible. Si le message paraît simple à faire passer, les préjugés persistent encore. Pour cette raison, l'asso "Hangagés" cible, fin juillet 2017, l'enseignement supérieur avec une campagne choc.

    Chef de projet, directeur commercial, ingénieur… Malgré leur handicap, Sonia, Nicolas et Rémi sont diplômés d'un master 2 et poursuivent une carrière professionnelle. Tous trois sont « Handi & Capables » et le proclament haut et fort sur la campagne d'affichage de l'association Hangagés (réseau d'entreprises mobilisées pour l'emploi des personnes handicapées), conçue par l'agence de communication Tell me the truffe. Un message fort et indispensable, à véhiculer partout, tant auprès des étudiants que des établissements d'enseignement supérieur. « Les mentalités évoluent plus lentement que la loi », estime l'association dans un communiqué publié le 25 juillet 2017. Aujourd'hui, seuls 25% des bacheliers en situation de handicap poursuivent leurs études.

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr

  • CdP - Réduction des APL de 5€ par mois

    logo_apf_standard.png

    podcast

     

    Le mardi 25 juillet 2017

     

    Communiqué de presse

     

    RÉDUCTION DES APL DE 5€ PAR MOIS :

    Une décision qui aggraverait la pauvreté des personnes

    en situation de handicap

     

    L’APF est particulièrement inquiète suite à l’annonce de la réduction de 5€ par mois des aides personnalisées pour le logement (APL) à partir du 1er octobre. Cette mesure injuste impacterait les ménages les plus modestes dont des centaines de milliers de personnes en situation de handicap et leurs proches.

    En effet, de nombreuses personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté : travailleurs pauvres, bénéficiaires de minimas sociaux (AAH ou RSA) ou de petites pensions d’invalidité.

    Diminuer ces aides de 5€ par mois à des personnes vivant déjà largement sous le seuil de pauvreté, c’est aggraver leur précarité et supprimer les maigres revalorisations de l’AAH et des pensions d’invalidité obtenues ces 3 dernières années.

    L’APF regrette cette mesure qui frappe sans distinction et, au final, impacte les ménages les plus modestes. L’association demande donc au gouvernement de cesser cette injustice et de lever cette menace pour les personnes en situation de handicap précaires.

    6,5 millions de personnes bénéficient des APL dont 80% ont des revenus inférieurs au SMIC. Il est inacceptable de pénaliser des personnes dont les ressources se situent sous le seuil de pauvreté, et parmi elles de nombreuses personnes en situation de handicap et leur famille.

    L’APF tient à rappeler que le précédent gouvernement avait décidé des mesures de protection vis-à-vis personnes en situation de handicap bénéficiaires de l'AAH en les excluant du périmètre de mise en œuvre des textes d'application de la réforme des APL, décidée en 2015.

    L’APF dénonce cette décision qui s’en prend aux plus pauvres. Les ménages modestes comptant des personnes en situation de handicap ne doivent pas être les victimes d'arbitrage budgétaires défavorables.

    APF.

  • En 2024, Garches, "l'hôpital du handicap" va fermer

    en-2024-garches-l-hopital-du-handicap-va-fermer.jpg

    podcast

    Dans un souci de "cohérence", l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, établissement de référence dans le domaine du handicap, fermera ses portes en 2024. L'Assistance publique-hôpitaux de Paris transfère le centre à Boulogne-Billancourt. 

    En 2024, l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches (92) fermera définitivement ses portes, suite à une décision de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). Cet établissement, qui accueille des patients depuis les années 30, est un centre de référence dans le domaine du handicap ; il abrite, notamment,  un Centre d'essai des fauteuils roulants, initiative unique en Europe, qui permet de tester plus de 200 modèles (article en lien ci-dessous). Les services de l'établissement déménageront à l'hôpital Ambroise-Paré, situé à Boulogne-Billancourt (92). « Nous avons appris la nouvelle le 10 juillet, a confirmé un délégué syndical de la CFDT au quotidien Le Parisien. Nous n'avons pas beaucoup de détails pour l'instant. »

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr       

  • Dans le secteur du handicap, des opposants à Paris 2024

    Dans_le_secteur_du_handicap_des_opposants_a_Paris_2024.jpg


    podcast

     

    D'après un sondage du CIO, seulement 63% des Franciliens soutiennent la candidature de Paris aux JO de 2024. Parmi les opposants, certaines associations et personnes handicapées. Pour elles, les jeux pourraient ne pas être l’accélérateur d’accessibilité ni le coup de projecteur promis.

    Investissements à rentabilité controversée, préoccupation environnementale… L'opposition aux jeux olympiques est motivée par plusieurs raisons. Même sur le domaine plus précis du handicap, il y a matière à controverse : l’accessibilité autour du lieu d’organisation va-t-elle être améliorée ? Le coup de projecteur sur les jeux paralympiques aura-t-il de réelles retombées positives ? 

    « Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens » 

    Laurent Lejard, journaliste au magazine francophone du handicap Yanous, dénonçait dès février 2016 une dépense pharaonique en décalage total avec la situation économique difficile du pays et des collectivités locales. Surtout que les villes organisatrices tendent à dépasser leur budget : selon Le Monde, les JO de Tokyo sont prévus à 5,9 milliards d'euros coûteront entre 9,6 et 11,3 milliards. Les JO de Londres ont coûté près de 15 milliards, 10 de plus que prévu.

    Marie-Laure Darrigade, éducatrice spécialisée et responsable de la partie handicap du programme de la France Insoumise, souhaiterait investir directement dans l'accessibilité plutôt que dans deux semaines de jeux : « Je suis pour une ville de Paris accessible, je ne suis pas pour une ville de Paris olympique. Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens ». Le président de la République Emmanuel Macron se veut rassurant sur ce sujet, évoquant un plan budgétaire « extrêmement limité ».

    Lire la suite sur le site de Vivre FM

  • Toujours plus de chômeurs handicapés

     

    chomeurs_th.png

     

    podcast


    Fin mars 2017, 495 000 travailleurs handicapés étaient inscrits à Pôle emploi. Un nouveau record.

    Le temps n’est pas encore à l’embellie sur le marché de l’emploi. Le nombre de chômeurs handicapés ne cesse de grimper. Fin mars 2017, il a atteint le chiffre record de 495 000, selon les données rendues publiques le 7 juillet par l’Agefiph. Soit 1,9 % de plus qu’un an plus tôt. Dans le même temps, le nombre global des demandeurs d’emploi a lui aussi augmenté, mais de 0,9% seulement. Maigre consolation, le rythme de progression ralentit : entre mars 2015 et mars 2016, il avait bondi de 5,3 %.

    En dix ans, le nombre de travailleurs en situation de handicap inscrits à Pôle emploi a plus que doublé. Il a été multiplié par 2,4 quand celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi l’a été par 1,8. Résultat : 8,5 % des demandeurs d’emploi sont reconnus handicapés, soit plus d’un sur 12.

    Lire la suite de l'article sur le site de Faire Face.