accessibilité - Page 2

  • Galère de transport : la SNCF questionne ses usagers

    galeres-de-transport-la-sncf-questionne-ses-usagers-10105.jpg


    podcast

    En août 2017, la SNCF laisse la parole aux voyageurs pour définir ses priorités d'actions, notamment en ce qui concerne l'accessibilité en cas de handicap. L'occasion de faire entendre sa voix... et d'espérer de réelles pistes d'amélioration ?

    La SNCF à l'écoute de ses clients ? Le 8 août 2017, une jeune femme, qui se déplace en fauteuil roulant électrique, prévoit de se rendre en train de Vintimille, à la frontière italienne à Grenoble (Isère), via une correspondance à Avignon (Vaucluse). À l'arrivée du TGV dans cette gare pour une escale de trois minutes, aucun agent ne se présente pour l'aider à descendre, bien qu'elle ait réservé le service « Accès plus » qui le prévoit (lire article en lien ci-dessous). La passagère reste bloquée à bord du train qui repart pour Paris. Le personnel, qui devait l'aider lors de sa correspondance, n'est pas monté la chercher à bord mais l'attendait sur le quai !

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr

  • Baisse des dotations aux communes : impact sur les Ad'AP ?

    baisse-des-dotations-aux-communes-impact-sur-les-ad-ap-10101.jpg


    podcast

    L'Association des paralysés de France interpelle le Premier Ministre suite à la décision d'annuler 300 millions d'euros de dotations aux collectivités locales en 2017. Elle redoute un impact sur les travaux de mise en accessibilité des communes. 

    Alors qu'il avait promis qu'il ne toucherait pas aux crédits alloués aux collectivités locales en 2018, le gouvernement a finalement décidé d'annuler, par décret, le 20 juillet, 300 millions d'euros de dotation -la mesure concernant les finances de 2017, Emmanuel Macron n'a donc pas "totalement" parjuré sa promesse-. Cette enveloppe était, notamment, destinée à des investissements dans les communes rurales et des actions de politique de la ville dans les quartiers en difficulté. L'association des petites villes de France déplore une "trahison et une déception".

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr

  • Handicap : un label pour un tourisme plus accessible

    id8704_photo.gif

    Audiodescription.jpg


    podcast

     

    L’initiative "Destination pour tous" (DPT) vise à valoriser des territoires qui proposent une offre touristique cohérente et globale pour les personnes en situation de handicap. Cette année, Amiens et Balaruc-les-Bains ont rejoint Bordeaux au rang des destinations labellisées.

    Le label DPT est attribué pour une durée de cinq ans. Pour l’obtenir, une ville (ou un territoire) doit proposer une offre touristique accessible et adaptée à au moins deux des quatre familles de handicap (auditif, mental, moteur et visuel).

    En 2017,  Amiens a reçu le label "Destination pour tous" pour son offre touristique accessible aux personnes en situation de handicap moteur et visuel. Et Balaruc-les-Bains a été distinguée pour son offre accessible aux personnes en situation de handicap auditif et mental

    Lire la suite de l’article sur le site handicapinfos.fr

  • Pour un accès dans les transports en commum, Moovit n'épargne personne

    gps_trnsports.png

    podcast

    Les personnes en situation de handicap dans la ville de Paris pourront maintenant se servir des transports publics plus aisément grâce à l'application Moovit, leader mondiale du transport urbain, qui vient aujourd'hui d'annoncer la mise en place du service le plus complet existant de planification d'itinéraires pour les personnes à mobilité réduite.

    Le dispositif d'accessibilité à destination des usagers handicapés des transports en commun installé à présent dans l'application, complète l'offre dominante du marché que propose l'entreprise. L'année passée, l'application s'est dotée du système VoiceOver / TalkBack, qui aide les malvoyants en fournissant des indications vocales claires, comme par exemple la descente du train. Plus récemment, l'application s'est pourvue de boutons plus larges situés dans la barre d'outils pour aider les utilisateurs à la motricité restreinte.

    Lire la suite de l'article sur le site handicapinfos.com

  • Paris 2024, peut-il vraiment booster l'accessibilité ?

    paris-2024-peut-t-il-vraiment-booster-l-inclusion-10077.jpg

    podcast

    Les pro Paris 2024 y croient dur comme fer. La perspective des Jeux peut mettre en marche une "société inclusive et solidaire". Accessibilité aux équipements sportifs, regard porté sur le handicap, encouragement à la pratique pour tous...

    « À l'hôpital, on m'a fait la liste de tout ce que je ne pourrai plus faire. Je suis entrée dans une salle de sport et, là, on m'a dit que c'était à moi de découvrir et fixer mes limites ». C'est par ces mots qu'Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français, introduit le « Manifeste des acteurs du handicap pour la candidature de Paris 2024 », rendu public le 26 juillet 2024. Son objectif ? Se nourrir de l'énergie déployée autour de la candidature parisienne aux Jeux olympiques et paralympiques pour mettre en mouvement une « société inclusive et solidaire ».

    Un niveau d'accessibilité exemplaire

    Paris 2024 s'engage en effet fermement à assurer un niveau d'accessibilité exemplaire pour tous les sites de compétitions et à proposer une expérience optimisée des Jeux pour les personnes en situation de handicap. Mais pas que ! Ses ambitions portent plus loin ; dépassant les frontières du sport, elles ont en ligne de mire l'enjeu sociétal. Le comité de candidature s'est fixé trois objectifs pour y parvenir : favoriser une plus grande accessibilité dans la ville et ses infrastructures, développer la pratique sportive amateur et de haut niveau des personnes en situation de handicap et changer le regard de la société sur le handicap. Pour Tony Estanguet, co-président du Comité de candidature Paris 2024 (interview en lien ci-dessous), ces jeux sont « un horizon pour toute la société » qui pourrait la « transformer en profitant de l'élan fédérateur que constitue le plus grand événement au monde ». Le triple champion olympique se dit convaincu qu'ils pourraient « améliorer l'inclusion ».

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr