sexualité

  • Handisens, Round 3-4 : Sujets libres

    sexualité,handisens

    Malgré son absence en février, Handisens est toujours là ! Le mardi 6 Mars se tenait une nouvelle session 2018 de 18H à 19H30. Devant le comité restreint, notre animatrice a choisi de laisser de l'espace à chacun. Chaque participant a eu la liberté de partager des moments personnels. Peut être avec plus d'aisance devant un groupe limité ? Ils étaient cadrés par les connaissances d'Elodie pour nourrir leurs réflexions comme les sept étapes d'une rencontre ou le toucher. La prochaine session d'Handisens est prévue pour le 3 Avril 2018, avec certains sujets précis si le groupe le permet. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de notre délégation si vous êtes intéressés.

     

  • Handicap : des consultations "sexualité" remboursées

    handicap-des-consultations-sexualite-remboursees-10455.jpg

    La sexualité et l'intimité, un droit fondamental pour tous ? Oui, répond Bond Moyson, une mutuelle de Flandre orientale (Belgique) qui, depuis le 1er janvier 2018, inscrit dans ses offres le remboursement d'une nouvelle prestation dédiée aux personnes âgées et handicapées.

    Lire la suite

  • Handisens, Round 2 : Questions libres

     

    240_F_60744340_ufWH5xjS9HjWySlpcRRBlXlgENMXzLZk.jpg

    La nouvelle année a commencé et Handisens est toujours au rendez vous. Le mardi 9 Janvier se tenait la première session 2018 de 18H à 19H30. Ensemble, nous avons pu débattre sur diverses questions libres, chacun pouvait aborder le sujet de son choix, tout en savourant quelques douceurs pour célébrer la nouvelle année. A nouveau, nous étions nombreux à avoir répondu présent pour rendre le débat vivant : la rencontre, les sites de rencontre et d'autres sujets plus personnels ont été abordés. La prochaine session d'Handisens est prévue pour le 6 février 2018, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de notre délégation si vous êtes intéressés.

  • CdP - Formation assistance sexuelle par l'association CH(s)OSE

    Choses.png


    podcast

    Sept personnes formées à l’assistance sexuelle par les associations CH(s)OSE et Corps solidaires

    Sept assistant(e)s sexuel(le)s ont été certifié(e)s ce week-end, à l’issue de plus de 12 mois de formation à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap. Cette formation, la première certifiante en France, compte 120 heures d’enseignements. Elle a été réalisée par l’association française CH(s)OSE et l’association suisse Corps Solidaires.

    Ces personnes sont désormais formées à l’assistance sexuelle qui vise à prodiguer une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle à une personne en situation de handicap n’ayant pas accès à son corps, ou à permettre – à leur demande – l’acte sexuel à deux personnes qui ne peuvent l’accomplir sans aide.

    Une pratique qui demeure toujours difficile en France puisque la mise en relation entre ces assistant(e)s sexuel(le)s et d’éventuel(le)s bénéficiaires relèverait du proxénétisme, et que les personnes en situation de handicap passeraient pour des clients de prostitution, ce qui est aussi répréhensible en France.

    C’est pourquoi l’association CH(s)OSE demande une exception à la loi se rapportant aux articles du Code pénal qui répriment le proxénétisme, pour que l'assistance sexuelle puisse s’exercer en France dans le cadre d’un service d’accompagnement à la vie sexuelle.

    En Suisse, comme dans de nombreux pays, l’assistance sexuelle peut se développer légalement.

    Lire la suite

  • Handisens, la parole libérée.

    Handisens_juin.jpg

       
    podcast

    Depuis plus d'un an, un groupe de parole animé par une étudiante en Master de Psychologie constitue pour des Héraultais handicapés un espace d'échange sur la vie affective et sexuelle : qu'expriment-ils ? Éléments de réponse.

    Chaque mois depuis avril 2016, une dizaine de femmes et hommes handicapés moteurs résidant dans l'Hérault s'expriment sur leur vie affective et sexuelle, et les voies possibles de leur meilleure prise en compte. Animatrice de ce groupe de parole Handisens organisé par l'Association des Paralysés de France, Elodie Favand en tire pour nous les premiers enseignements.

    C'est à partir d'une première expérience professionnelle qu'elle a proposé à l'APF 34 d'oeuvrer sur ces sujets : "J'avais travaillé en tant que remplaçante éducatrice dans un établissement médico-social. J'ai constaté le manque d'intimité, le tabou et la répression de la sexualité des usagers handicapés, en étant moi-même confrontée à la sexualité du fait que je faisais des toilettes sur des personnes hébergées. Ensuite j'ai participé à une conférence de l'APPAS [Association pour la promotion de l'accompagnement sexuel], puis à d'autres. Mais ce n'était que des professionnels qui parlaient, avocats, kinés, psys..." Elodie Favand a, elle, voulu recueillir l'expression des personnes handicapées sur leur propre accès à une vie affective et sexuelle : "Le tabou existe, que ce soit en établissement médico-social ou dans la vie autonome. Certains en parlent plus que d'autres, mais les familles sont dans le déni, les accompagnants aussi." Avec des situations parfois paroxystiques : "Une maman m'a appelé il y a six mois. Pour 'calmer' son fils elle devait le masturber ! D'autres parents interdisent le contact avec les filles, d'évoquer le sexe, empêchent toute relation."

    Lire la suite sur le site yanous.com