Accessibilité - Page 5

  • Paris 2024, peut-il vraiment booster l'accessibilité ?

    paris-2024-peut-t-il-vraiment-booster-l-inclusion-10077.jpg

    podcast

    Les pro Paris 2024 y croient dur comme fer. La perspective des Jeux peut mettre en marche une "société inclusive et solidaire". Accessibilité aux équipements sportifs, regard porté sur le handicap, encouragement à la pratique pour tous...

    « À l'hôpital, on m'a fait la liste de tout ce que je ne pourrai plus faire. Je suis entrée dans une salle de sport et, là, on m'a dit que c'était à moi de découvrir et fixer mes limites ». C'est par ces mots qu'Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français, introduit le « Manifeste des acteurs du handicap pour la candidature de Paris 2024 », rendu public le 26 juillet 2024. Son objectif ? Se nourrir de l'énergie déployée autour de la candidature parisienne aux Jeux olympiques et paralympiques pour mettre en mouvement une « société inclusive et solidaire ».

    Un niveau d'accessibilité exemplaire

    Paris 2024 s'engage en effet fermement à assurer un niveau d'accessibilité exemplaire pour tous les sites de compétitions et à proposer une expérience optimisée des Jeux pour les personnes en situation de handicap. Mais pas que ! Ses ambitions portent plus loin ; dépassant les frontières du sport, elles ont en ligne de mire l'enjeu sociétal. Le comité de candidature s'est fixé trois objectifs pour y parvenir : favoriser une plus grande accessibilité dans la ville et ses infrastructures, développer la pratique sportive amateur et de haut niveau des personnes en situation de handicap et changer le regard de la société sur le handicap. Pour Tony Estanguet, co-président du Comité de candidature Paris 2024 (interview en lien ci-dessous), ces jeux sont « un horizon pour toute la société » qui pourrait la « transformer en profitant de l'élan fédérateur que constitue le plus grand événement au monde ». Le triple champion olympique se dit convaincu qu'ils pourraient « améliorer l'inclusion ».

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr

  • Dans le secteur du handicap, des opposants à Paris 2024

    Dans_le_secteur_du_handicap_des_opposants_a_Paris_2024.jpg


    podcast

     

    D'après un sondage du CIO, seulement 63% des Franciliens soutiennent la candidature de Paris aux JO de 2024. Parmi les opposants, certaines associations et personnes handicapées. Pour elles, les jeux pourraient ne pas être l’accélérateur d’accessibilité ni le coup de projecteur promis.

    Investissements à rentabilité controversée, préoccupation environnementale… L'opposition aux jeux olympiques est motivée par plusieurs raisons. Même sur le domaine plus précis du handicap, il y a matière à controverse : l’accessibilité autour du lieu d’organisation va-t-elle être améliorée ? Le coup de projecteur sur les jeux paralympiques aura-t-il de réelles retombées positives ? 

    « Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens » 

    Laurent Lejard, journaliste au magazine francophone du handicap Yanous, dénonçait dès février 2016 une dépense pharaonique en décalage total avec la situation économique difficile du pays et des collectivités locales. Surtout que les villes organisatrices tendent à dépasser leur budget : selon Le Monde, les JO de Tokyo sont prévus à 5,9 milliards d'euros coûteront entre 9,6 et 11,3 milliards. Les JO de Londres ont coûté près de 15 milliards, 10 de plus que prévu.

    Marie-Laure Darrigade, éducatrice spécialisée et responsable de la partie handicap du programme de la France Insoumise, souhaiterait investir directement dans l'accessibilité plutôt que dans deux semaines de jeux : « Je suis pour une ville de Paris accessible, je ne suis pas pour une ville de Paris olympique. Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens ». Le président de la République Emmanuel Macron se veut rassurant sur ce sujet, évoquant un plan budgétaire « extrêmement limité ».

    Lire la suite sur le site de Vivre FM

  • Vacances : des pistes pour choisir son séjour adapté !

    vacances-des-pistes-pour-choisir-son-sejour-adapte.jpg

     


    podcast

     

    Les vacances arrivent et, avec elles, toutes les questions liées à l'organisation. Comment voyager sans mauvaises surprises ? Focus sur les différents organisateurs spécialisés dans les séjours accessibles au handicap.

    Voyager avec un handicap ne doit plus, en 2017, relever du parcours du combattant. Si les choix sont parfois restreints et les destinations pas toujours accessibles, différents prestataires se mobilisent aujourd'hui pour garantir des séjours 100% adaptés à tout type de handicap : moteur, sensoriel, mental… Parmi l'offre disponible, on différencie les agences avec pignon sur rue des tour-opérateurs spécialisés dans la vente d'activités et de séjours adaptés en ligne. Tour d'horizon de ceux rencontrés sur le salon Handica de Lyon en juin 2017. Non exhaustif !

    Delyssia : une agence sans stigmate

    Essentiellement investie dans l'organisation de voyages individuels ou de petits groupes, l'agence Delyssia, fondée en 2016, répertorie différentes destinations, en France et à l'international. « Nous tenons à avoir de réels échanges avec nos clients. Pour ces raisons, nous voulions avoir une vitrine, permettre aux gens de se déplacer et d'accéder comme tout le monde aux services d'une agence de voyage classique, explique Juliette Munoz, co-fondatrice, qui a déjà expérimenté les difficultés d'accessibilité aux vacances avec sa petite sœur, porteuse de handicap mental. D'ailleurs, il n'était pas question d'inclure quoique ce soit de stigmatisant dans le nom ou l'identité visuelle de l'agence. » Résultats : pas de « handi » dans le nom, pas de fauteuil roulant sur le logo, rien de trop « étiqueté ». Juste le nécessaire pour adapter l'agence, installée à Clermont-Ferrand : des places de stationnement réservées aux personnes handicapées devant la vitrine et des normes d'accessibilité respectées à la lettre pour recevoir tous les visiteurs.

    Lire la suite de l'article sur le site handicap.fr

  • CdP - Mort de Simone Veil

     

    Logo_territoire_remasterise.png

     


    podcast

    Le vendredi 30 juin 2017

     

    Communiqué de presse

     

    MORT DE SIMONE VEIL :

    L’APF salue la mémoire d’une humaniste engagée dans la défense des droits

     

    Suite à l’annonce de la mort de Simone Veil, l’APF tient à saluer la mémoire d’une grande humaniste, icône des droits des femmes, qui s’est battue toute sa vie pour défendre les droits et la liberté de toutes et tous.

    Si on connaît bien ses combats pour les droits des femmes et notamment le droit à l’avortement, on connaît moins son engagement pour les droits des personnes en situation de handicap. C’est pourtant elle qui a porté et présenté la loi sur « l’intégration des personnes handicapées » de 1975, lorsqu’elle était Ministre de la Santé.

    L’association tient à présenter ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

    Lire la suite

  • Vacances accessibles : les applis à télécharger

    vacances_accessibles.png


    podcast

    Avec un enfant handicapé moteur, on se limite souvent dans les activités et déplacements par mesure de simplicité, pour éviter les déconvenues. À moins que d’autres aient tout vérifié pour vous ? On vous a repéré toutes les bonnes adresses pour se faciliter le quotidien en vacances adaptées et pour une escapade estivale plus sereine.

    Où dormir pour un hébergement adapté et accessible ?

     Réserver un hôtel accessible handicapé

    Hotels.com : Vous cherchez un hôtel accessible fauteuil roulant ? Dans les divers filtres possibles du site, il existe un encart « Accessibilité ». Il détaille si la chambre d’hôtel est accessible aux personnes à mobilité réduite, ainsi que sa salle de bain et sa douche.

    Réserver une location vacances accessibles handicapés

    Abritel.fr : Au milieu de toutes ses idées foisonnantes de location pour les vacances, l’organisateur de séjours propose une page dédiée aux « locations de vacances accessibles ». La liste de location avec accessibilité handicapé propose par exemple de louer un gîte, une maison avec piscine, ou encore un appartement au bord de la mer avec balcon.

    Lire la suite de l'article sur le site déclic.com